démarche

Mon schème de travail se construit autour des notions de deuil, de réciprocité et de sollicitude. En passant par l’expérience empathique et intime, je crée des performances sous l’angle du rituel proposant des pistes de célébration de la bienveillance comme outil d’un « mieux vivre ». Que ce soit par des funérailles (Cet animal ne veut pas sauter), des hommages posthumes (Il me manque le A – Zeus), ou une cartographie commémorative (mouvoir la fracture), mes projets s’articulent autour de la résilience, de la réconciliation et de gestes d’amour posés afin de créer des liens sensibles. En somme, je convie, par l’entremise de ces témoignages réactivés, une approche empathique au Vivant, mettant en exergue nos modes de connexion au monde et à l’autre.

bio

Gabrielle Poulin est une artiste multidisciplinaire dont le travail est partagé entre les métiers de créatrice et de comédienne. Elle crée des projets de performance solo et réalise des collaborations interdisciplinaires en s’alliant avec des photographes, vidéastes et plasticiens pour réaliser des projets variés en danse, vidéo, performance, etc. Sa démarche personnelle aborde les relations aux animaux non-humains comme tremplin pour parler de collectivité, d’amour et de résilience.
 
Gabrielle Poulin est diplômée en interprétation à l’École nationale de théâtre du Canada (2017) et cumule depuis diverses formations et explorations (traitement d’image, herboristerie, techniques de jeu, développement durable). Ses performances solos ont été présentées dans le contexte de la RIPA, à la Fonderie Darling ainsi que dans divers contextes urbains in situ.